Ce que vous devez savoir avant d'acheter un palmier

Ce que vous devez savoir avant d'acheter un palmier

Le palmier apporte une touche d'exotisme en extérieur. Cependant, cette plante requiert beaucoup d'attention. Que faut-il alors savoir avant d'acheter un palmier ?

Comment choisir le bon palmier ?

Le palmier pour l'été
La capacité de résistance aux températures constitue le principal critère de choix d'un palmier d'extérieur. En général, les températures élevées ne portent aucun préjudice à toutes les variétés. D'ailleurs, le Trachycarpus et certains Chamaedorea s'épanouissent entre 20 °C et 30 °C. Néanmoins, les palmiers des zones méditerranéennes exigent une chaleur de moins de 25 °C. Du reste, les palmiers des zones tropicales réclament une chaleur intense toute l'année.

Le palmier pour l'hiver
Le froid nuit à la santé des palmiers. Certaines espèces supportent en effet mal ces conditions météorologiques. C'est d'ailleurs le cas des palmiers tropicaux qui succombent à plus de 10 °C. Toutefois, certaines régions, en l'occurrence la Côte d'Azur et la Corse, permettent de mieux résister au froid. Évidemment, cette rusticité exige un minimum de précaution. Par ailleurs, les plus résistants supportent une température de -5 °C.

Comment planter un palmier ?

La plantation en pot
Pour une plantation en pot, un rempotage est indispensable. De plus, le pot doit être remplacé tous les 4 ans en agrandissant progressivement la taille. Par ailleurs, les processus de rempotage commencent par le mélange de 2/3 de terreau agrumes et 1/3 de terre de jardin. Ensuite, le pot est percé et rempli de 10 cm de billes d'argiles. Puis, il faut placer un bout de toile de jute au-dessus de la préparation. Après l'installation du palmier, un paillage minéral est nécessaire.

La plantation dans la terre
Les procédures restent les mêmes que la plantation en pot. Seulement, le trou de plantation mesure au moins 80 cm de profondeur. Après la préparation du terreau d'agrumes, des billes d'argiles et de la toile de jute, le palmier est installé dans le trou. La base du tronc touche le dernier niveau du sol. Il faut de plus combler le reste avec du substrat. Viennent ensuite l'arrosage et l'installation du paillage minéral.

Comment entretenir un palmier ?

La lumière
Le palmier exige de la lumière. D'ailleurs, les espèces en manque de lumière génèrent des feuilles fines sur un long pétiole afin d'en trouver. Pourtant, d'autres espèces comme l'Howea méprisent la lumière. Par conséquent, il est capital d'accorder l'intensité d'ensoleillement selon les variétés de palmiers. En outre, les feuilles des jeunes palmiers brûlent au contact de rayons de soleil non filtrés. Ainsi, il est primordial d'habituer progressivement la plante au soleil.

L'arrosage
L'arrosage est un aspect complexe dans l'entretien du palmier. Cette plante réclame effectivement une quantité précise d'eau. Par ailleurs, pour savoir si la végétation nécessite de l'eau, il suffit de glisser un doigt dans quelques centimètres de profondeur du terreau. Si ce dernier est sec, un arrosage est indispensable. En été, l'arrosage s'effectue régulièrement en raison de l'évaporation rapide de l'eau. Au contraire, l'arrosage est limité durant les saisons fraîches.